Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 07:02

Vous trouverez ci-dessous, le lien vers un dossier contenant la vidéo, les cartes et documents à consulter pour votre DM sur les migrations.

dossier Migrations internationales

Partager cet article

Published by Franck Marre
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 15:17

Comme promis voici un épisode de l'émission "Le dessous des cartes" animée par le géographe Jean-Christophe Victor (fils de l'explorateur Paul-Emile Victor). Ce numéro traite de la question de l'eau à l'horizon 2025.

L’eau est aujourd’hui encore considérée comme une ressource inaltérable, inépuisable. Or si rien n’est entrepris aujourd’hui, l’eau pourrait commencer à manquer d’ici à 25 ans sous l’effet conjugué de la croissance démographique, de l’inégale répartition des ressources, du gaspillage, de la pollution et des conflits d’usages.

lien vers les cartes utilisées dans l'émission :

Merci de compléter la fiche de lecture de l'émission

Autre émission de JC Victor sur la question de l'eau : EAUX ET MÉGALOPOLES AUJOURD’HUI

Partager cet article

Published by Franck Marre
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 17:53

Voici la vidéo sur le Ghetto de Varsovie que vous devez visionner pour lundi.

 


 

Afin de préparer le travail sur le génocide des Juifs et des Tziganes, vous pouvez également regarder cette vidéo sur l'action des einsatzgruppen à partir de 6'30.

Einsatzgruppen = (unités mobiles d'extermination) étaient des escadrons de SS et de la police allemande qui suivaient l'avancée de l'armée allemande. Ils reçurent pour mission, entre autres, d'exterminer ceux qui étaient perçus comme des ennemis politiques ou raciaux trouvés derrière les lignes de front en Union Soviétique occupée.

Partager cet article

Published by Franck Marre
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 10:57

Cliquez sur l'image pour charger les petites histoires de Toulouse.


http://www.toulouse.fr/image/image_gallery?uuid=fd56f26d-77fa-4a7f-a303-687a108ccbf1&groupId=10128&t=1245266168667

 

Histoires à lire ou à écouter !

http://www.toulouse.fr/tourisme/actualite/hors-serie-histoire-a-lire-et-a-ecouter/le-capitole-au-temps-des-capitouls#jrax_pic1

http://www.toulouse.fr/tourisme/actualite/hors-serie-histoire-a-lire-et-a-ecouter/saint-etienne-la-cathedrale-inachevee

http://www.toulouse.fr/tourisme/actualite/hors-serie-histoire-a-lire-et-a-ecouter/les-maurand-et-leur-tour

Partager cet article

Published by Franck Marre - dans Histoire
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 10:12

Corrigé – analyse de 2 documents en géographie (Nourrir les hommes)

Rappel : il s’agit d’une épreuve type bac.

 

Remarques générales :

La présentation des documents est bien trop souvent superficielle ou incomplète.

La présentation doit être suivie de l’annonce du plan qui est suggérée par la consigne.

La réponse est bien trop « calquée » sur les documents = paraphrase → vous devez reformuler et expliquer.

Vous devez faire référence aux documents quand vous développez une idée → « comme l’indique le document 1… », « selon M. Griffon dans… », ou (document 2), …

Eviter les « il y a », les « tout d’abord »

Surveillez l’orthographe et la grammaire. De nombreuses copies sont une vraie torture à lire !

 


 

Introduction (présentation des documents + annonce du plan)


Le dossier documentaire proposé est composé de 2 documents qui traitent des défis du modèle agricole indien depuis 60 ans. Le 1er document est un extrait d’un article de Michel Griffon paru sur le site internet du CIRAD (Centre de coopération international en recherche agronomique pour le développement) dans lequel l’auteur évoque la révolution verte et ses conséquences. Le 2ème document est un graphique apportant 3 informations telles que l’évolution de la population, l’évolution de la production de protéagineux et les superficies cultivées en Inde entre 1950 et 2005. Ce document est extrait du manuel de géographie de seconde des éditions Magnard.

A partir de ce dossier et après avoir analysé les défis de l’agriculture indienne et les moyens mis en œuvre pour y répondre, nous évoquerons les résultats obtenus.

 

 

Exemple d’introduction  réalisée par une élève de seconde. (Merci Rania !)

http://img14.imageshack.us/img14/2360/nouvelleimagewf.png

 

 

Partager cet article

Published by Franck Marre - dans Géo Seconde
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 15:26

Je réunirai, dorénavant, dans cet article toutes les sources concernant la Champagne gallo-romaine.

 

voici une reconstitution du village gaulois d'Acy-Romance (Marne) dont la vie est relatée dans cette animation. Bon voyage !

 

 

 

Retour à Durocortorum (Reims gallo-romaine)

 

 

 

 

 

Voici quelques liens sur les fouilles archéologiques à Reims. De nombreux vestiges gallo-romains furent découverts dans la région depuis le XIXème siècle. Les découvertes se poursuivent à l'occasion de travaux d'aménagements...

 

http://www.culture.gouv.fr/champagne-ardenne/4publications/arkeo/pages/pag1.html

 

Reims la romaine : les fouilles du tramway

Durocortorum : les apports de l'archéologie préventive (INRAP, Institut National des Recherches Archéologiques préventives)

 

Plan reconstitué de la cité des Rèmes (Agence d'urbanisme Région de Reims)

 

 

 

 


Partager cet article

Published by Franck Marre - dans Histoire Seconde
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 21:27

Voici une animation synthétique cartographiant la bataille de Verdun et donnant des précisions sur le bilan de la bataille. (animation de Pascal Lozach)

http://lewebpedagogique.com/pascallozach/files/2010/01/verdun_1916.swf

 

Partager cet article

Published by Franck Marre - dans Histoire 1ère
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 09:46

Guerre, stratégie, puissance

Par Pierre HASSNER*, le 11 novembre 2011

 

Spécialiste français de relations internationales, directeur de recherche émérite au Centre d’études et de recherches internationales (CERI) de la Fondation nationale des sciences politiques

 

Pierre Hassner nous livre une réflexion générale sur les notions de guerre, de stratégie et de puissance et sur les rapports complexes qu’elles entretiennent au début du XXIe siècle. A la lumière des engagements récents de la France, il les réinterprète en montrant combien la combinatoire actuelle requiert le sens du bon voisinage, la volonté d’équilibre et de compromis pour préserver ce qu’il ne nomme pas mais qui est au coeur de l’identité : la liberté de choisir son propre destin.

Dans le cadre de ses synergies géopolitiques, le Diploweb.com est heureux de vous présenter un article de Pierre Hassner, "Guerre, stratégie, puissance", publié dans le n° 743 de la Revue Défense Nationale, octobre 2011, pp. 9-16.

Guerre

LA GUERRE est-elle morte ou en voie de résurrection ? Absente ou présente ? On ne peut que répondre à chacune de ces questions : « Les deux, mon capitaine ! ». Jamais la formule de Clausewitz, « La guerre est un caméléon qui change de nature à chaque engagement », n’a été aussi vraie.

Il y a une guerre qui est certainement morte, c’est celle qui commence par une déclaration de guerre d’un État contre l’autre et finit par un traité de paix. Une autre est difficilement pensable, bien que l’affirmer écartée pour toujours contribuerait à la rendre moins complètement improbable, c’est la Troisième Guerre mondiale, dont la crainte a dominé la guerre froide et, encore plus, une guerre entre États occidentaux. On n’imagine ni l’une ni l’autre déclenchée de sang-froid par un « Pearl Harbor » atomique.

Mais, la Chine et les États-Unis sont engagés dans une compétition militaire déclarée, à tous les niveaux. Tout porte à espérer qu’elle ne dégénérera pas en guerre ouverte, à propos de Taiwan ou d’un autre enjeu, et que la dissuasion et les intérêts économiques joueront leur rôle pacificateur mais nul ne peut le garantir.

Entre d’autres puissances, la Chine encore, l’Inde, le Pakistan ou les deux Corées, voire le Japon, la guerre possible commande les dispositifs stratégiques. Là encore il y a fort à parier que, si hostilité il y a, elles se borneront à des attaques plus ou moins indirectes et non revendiquées (comme les attentats de Bombay) ou à des épisodes limités comme la guerre du Kargyll. Mais nul ne peut garantir l’absence de représailles et d’escalade, surtout, par exemple, en cas (parfaitement envisageable) de troubles mettant en cause l’unité du Pakistan et son armement nucléaire. Il va sans dire également que les conflits centrés sur Israël et sur l’Iran, ont plus de chances de prendre la forme d’attentats et de sabotages que de guerre proprement dite, mais, une fois de plus, nul ne peut le garantir. Dans tous ces conflits, la France et l’Europe ne sont pas aux premières loges, même si elles sont impliquées par leurs alliances ou par leur souci de la sécurité internationale.

Personne ne menace directement la France de lui faire la guerre. En revanche, qu’on les appelle « guerres » ou pas, toute sorte de conflits violents ou porteurs de violence à terme qui brouillent les distinctions entre guerre et paix, entre le public et le privé, entre l’économique et le politique, peuvent franchir les frontières ou engager l’action de ses forces militaires.

Ils vont du terrorisme, de la piraterie maritime et des mafias transnationales en passant par les révolutions et les guerres civiles qui la sollicitent, en mettant en cause ses ressortissants ou ses intérêts ou tout simplement ses valeurs et ses solidarités, et en entraînant ses propres actions en réponse : intervention humanitaire, action de stabilisation, maintien ou imposition de la paix, « responsabilité de protéger », etc. Il faut y ajouter le dernier né, la guerre cybernétique où, comme tous les États, elle se trouve aux prises à la fois avec des États, des groupes, des individus dont la caractéristique est d’être non déclarés et difficilement identifiables.

 

Lire la suite sur le site de Diploweb

Partager cet article

Published by Franck Marre
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 20:40

LA BLAGUE OFFICIELLE DE L’UE

Le paradis européen :

Vous êtes invité à un déjeuner officiel. Vous êtes accueilli par un anglais. Un français prépare la nourriture, un italien fait l'animation et le tout est organisé par un allemand.

 

L'enfer européen :

Vous êtes invité à un déjeuner officiel. Vous êtes accueilli par un français. Un anglais est aux fourneaux, un allemand s'occupe de l'animation mais, pas de panique, le tout est géré et organisé par un italien.



Cette blague fut proposée par un belge comme la Blague Européenne Officielle, la blague que chaque petit européen serait sensé apprendre à l'école. La blague permettrait de renforcer les liens entre les différentes nations tout en faisant la promotion de notre culture et de notre autodérision.

 

Le Conseil Européen s'est donc réuni pour prendre une décision. La blague devait-elle devenir la Blague Européenne Officielle ou non ?

Le représentant britannique annonça, d'un air très sérieux et sans bouger la mâchoire d'un pouce, que la blague était absolument hilarante.

Le français s'indigna que la France soit présentée sous un aussi mauvais jour. Il expliqua qu'une blague ne pouvait être drôle si elle se moquait de la France.

La Pologne fit également un scandale et menaça de bloquer toutes les négociations tout simplement car elle n'était pas citée dans la blague.

Le Luxembourg demanda à qui appartenait le copyright sur la blague tandis que le représentant suédois regardait tout le monde avec un petit air gêné.

Le Danemark demanda où était la référence sexuelle explicite. Si c'était une blague, il devait bien y en avoir une quelque part, n'est-ce pas ?

La Hollande ne comprit pas la blague. Le Portugal, quant à lui, ne comprenait pas ce qu'était une « blague ». Un nouveau concept peut-être ?

L'Espagne expliqua que la blague n'était vraiment drôle que si on précisait que le déjeuner se déroulait à 13h, à l'heure du petit-déjeuner. La Grèce se plaignit de n'avoir pas été mise au courant du déjeuner et qu'on ne la mettait jamais au courant quand il y avait de la nourriture gratuite. La Roumanie demanda ce qu'était un « déjeuner ».

La Lituanie et la Lettonie s'indignèrent que leurs traductions respectives aient été interverties, que c'était un véritable scandale et qu'en plus ça arrivait tout le temps. La Slovénie rétorqua que leur traduction à eux avait été complètement oubliée et qu'elle n'en faisait pas tout un plat. La Slovaquie demanda si la blague parlait de plombiers et de canards car, sinon, il devait y avoir une erreur dans sa traduction. L'anglais remarqua que la blague du plombier et du canard devait être également amusante.

La Hongrie n'avait tout simplement pas fini de lire les 120 pages de sa traduction.

À ce moment-là, le représentant belge demanda si le belge qui avait proposé la blague était flamand ou wallon. Parce que, dans un cas il soutiendrait inconditionnellement un compatriote mais, dans l'autre, il refuserait la proposition, indépendamment de la qualité de la blague.

 

Pour clôturer la réunion, l'Allemand annonça que c'était un très bon débat, ici dans les bureaux à Bruxelles, mais qu'il serait peut-être temps d'aller à Strasbourg afin d'y prendre la décision finale. Il demanda que quelqu'un réveille l'italien afin de ne pas rater le train pour avoir le temps de revenir le soir-même sur Bruxelles pour y annoncer à la presse la décision finale.

 

« Quelle décision ? » demanda le représentant irlandais.

 

Ils tombèrent tous d'accord sur le fait qu'il était grand temps de prendre un café.

Partager cet article

Published by Franck Marre
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 11:06

L’« explosion démographique » n’aura pas lieu

par Philippe Rekacewicz, lundi 31 octobre 2011

Après quelques millénaires d’une très lente évolution, la population mondiale est passée de 1 milliard à désormais 7 milliards en deux petits siècles. Cet emballement démographique a fait craindre une apocalypse, si la planète ne pouvait nourrir les 15 ou 20 milliards envisagés par les pires scénarios élaborés dans les années 1950 et 1960 – et désormais complètement obsolètes.

Toujours spectaculaire, la croissance de la population mondiale n’est plus exponentielle. Les tendances récentes indiquent même un net ralentissement. Selon les prévisions de l’ONU, le pic démographique sera atteint vers 2050, avec un peu plus de 9 milliards d’habitants, et devrait se stabiliser autour de 10 milliards vers 2100 (8 milliards si l’on retient l’hypothèse basse).

 

lire la suite sur le site Lemondediplomatique.fr

 

http://www.monde-diplomatique.fr/IMG/jpg/monde-pop-1500-2300-V7---copie.jpg

Evolution de la population mondiale

Partager cet article

Published by Franck Marre - dans Géo Seconde
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog Histoire-Géo du lycée François 1er
  • Le blog Histoire-Géo du lycée François 1er
  • : Blog consacré à l'histoire-géographie pour les élèves de M. Marre du lycée François 1er de Vitry-le-François (51, Marne) franck.marre@ac-reims.fr
  • Contact

Citation du jour

"Notre vie n'est que le rêve de nos ancêtres" proverbe attribué aux Boshiman (Namibie).